Laboratoire de recherche européen pour la polyarthrite rhumatoïde - EA3886, Université d'Evry-Val-d'Essonne à la Génopole d'Evry

EA4679, Faculté de Médecine de l'Université d'Auvergne à Clermont-Ferrand

Les partenaires de

L'Association Française des Polyarthritiques et des rhumatismes inflammatoires chroniques

La Société Française de Rhumatologie

Le Comité d'Education en Santé de la Pharmacie Française

Les Conseils Régionaux de l'Ordre des Pharmaciens

L'Association des Pharmaciens Maîtres de Stage d'Auvergne

Nutrinet-Santé

L'Association Poly-Arctique

Groupe Centre-France

Yves Henry

La "Campagne des 100 000
contre la polyarthrite rhumatoïde"

En octobre 2010, a lancé une extension majeure de son projet d'étude familiale de la polyarthrite rhumatoïde avec le soutien de l'AFPric: "La Campagne des 100 000 contre la polyarthrite rhumatoïde".

Vous trouverez toutes les informations sur "La Campagne des 100 000" ci-dessous.


Objectifs de l'étude 
Description de l'étude 
Déroulement de l'étude 
Modalités de participation 
S'inscrire à la "Campagne des 100 000" 
Soutenir l'étude et  
Réponses aux questions souvent posées 
Partenaires de la "Campagne des 100 000" 

La "Campagne des 100 000"
de en résumé

propose un suivi à 100 000 personnes, appartenant à des familles touchées par une maladie auto-immune, dont la polyarthrite est la plus fréquente, ou désireuses de contribuer à la recherche sur ces maladies. Chaque adulte peut ainsi participer.

Le but de la Campagne des 100 000 est de préciser les risques qu'apportent les facteurs génétiques et les facteurs d'environnement, entre autres le tabac, dans l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde et des autres maladies auto-immunes. Lors du suivi annuel, nous donnerons à chaque volontaire des recommandations personnalisées de prévention pour ces maladies auto-immunes et 4 causes majeures de décès prématurés, l’infarctus, l’embolie pulmonaire (post-phlébite), les cancers du sein et du colon, améliorant la qualité de vie pour les volontaires de l'étude. L'objectif ultime est d'étendre ce modèle de recherche aux maladies fréquentes, pour contribuer au développement de la médecine préventive personnalisée, prédictive et nécessairement participative (médecine 4P).

Pour les personnes qui développeront la polyarthrite rhumatoïde au cours de l'étude, le suivi permettra de faciliter une prise en charge optimale. En effet, pour éviter les destructions articulaires qu'entraîne cette maladie, il est essentiel de faire un diagnostic précoce et de recourir, si nécessaire, aux nouvelles biothérapies.

Pour participer, il suffit désormais d'être majeur et de souhaiter contribuer à cette étude familiale, que l'on soit atteint, que l'on ait un apparenté atteint ou que l'on se considère de la grande famille humaine, dont 4% des membres sont atteints de l'une de ces maladies auto-immunes.

La participation par internet est nécessaire en raison du nombre de participants souhaité qui permet d'obtenir des resultats scientifiquement solides. La confidentialité est préservée par l'attribution pour chaque participant, d'un numéro identifiant à 8 lettres, en remplacement de son identité. Si vous ne disposez pas d'internet, vous pouvez participer via l'adresse internet d'un proche ou d'un ami. Plusieurs membres d'une même famille peuvent s'inscrire en utilisant la même adresse internet. Dans ce cas, il est important de faire autant d'inscriptions que de personnes souhaitant participer pour que chacun possède son identifiant. Vous pouvez appeler le numéro d'écoute de l'AFPric au 01 400 30 200 si vous ressentez le besoin de parler à l'occasion de votre participation.

est coordinateur des consortium européens EPRAC (European Pre-Rheumatoid Arthritis Consortium : sur la phase pré-clinique de la maladie), ECRAF (European Consortium on Rheumatoid Arthritis Families : sur les familles atteintes de polyarthrite rhumatoïde) et Pmed (Preventive personalized medicine).

Suivez et la Campagne des 100 000 sur Facebook ou Twitter !

GenHotel.com V 3.0 - 25/02/2017
Vous êtes le 329827 ème visiteur
Vous êtes 4290 inscrits à la "Campagne des 100 000"